Petit budget, grandes idées …

Depuis quelques mois, j’ai souvent remarqué qu’il ne faut pas forcément dépenser beaucoup pour bien manger.

budget-hebdo-courses-508

Dès lors, voici quelques petits conseils pour manger sain sans faire exploser son budget.

  1. Le mieux est d’acheter des aliments de base, plus nutritifs et moins chers : les fruits et légumes frais et de saison, les pièces de viande non assaisonnées, les céréales entières.
  2. Les fruits et légumes de saison sont moins chers.
  3. On peut mettre des légumineuses au menu. Cela permettrait de préparer et manger un repas végétarien par semaine. Ces aliments améliorent la qualité nutritionnelle du menu et permettent de découvrir de nouveaux aliments : haricots rouges, lentilles, pois chiches …
  4. Cuisiner ses propres repas est plus économique que d’acheter des produits semi-préparés ou des plats préparés.
  5. Tu peux accommoder les restes des repas précédents pour cuisiner un nouveau repas.
  6. Il faut aussi être attentif aux « ventes flash », aux promotions qui permettent parfois de faire de bonnes économies. Toutefois, il faut faire attention aux pièges des publicités. J’essaye juste de profiter du rabais sur les articles à consommer rapidement, notamment sur la viande (je mets les paquets de viande directement au congélateur en revenant des courses). « Zero-gachis.com » référence des produits avec parfois 70% de rabais en magasin. Pour connaitre le magasin le plus proche de chez soi proposant ce type d’action, on tape son code postal sur le site zero-gachis.com.
  7. Des chercheurs américains ont démontré que, quand on fait ses courses le ventre vide, nous avons tendance à acheter des produits gras ou sucrés. Pour éviter de remplir inutilement le caddy et alourdir le ticket de caisse, pense à manger avant de te rendre au supermarché.
  8. Achète directement chez le producteur. Sans intermédiaire(s), les prix sont plus abordables.
  9. Tu peux apporter ton propre repas de midi au travail.
  10. Dans certains magasins, principalement les grandes enseignes, on peut utiliser une scannette permettant ainsi d’anticiper le montant total du ticket de caisse.
  11. Accepte les cartes de fidélité pour cumuler les points.

 

Cet article a été écrit dans le cadre du Défi d’écriture du Café des Blogueuses, sur Facebook.

Steak aux cèpes et sauce au poivre vert – Foodista challenge #28

Dans le cadre de la Foodista challenge, sur le thème de « la ronde des poivres », j’ai préparé du steak sauce au poivre vert.

La Foodista Challenge est un défi culinaire créé et initié par Stéphanie de Cuisine moi un Mouton. Cette rencontre mensuelle rassemble les passionnés de cuisine et de pâtisserie, blogueurs ou non-blogueurs, autour d’un thème imposé. Il n’y a rien à gagner mais vous pouvez découvrir de nouveaux blogs et des recettes originales, faire de nouvelles rencontres et également faire connaître votre blog.

Voici la liste des différentes éditions de la Foodista Challenge :

foodista-challenge-e1454247457941

Pour 4 personnes, prévois une préparation de 20 min et une cuisson de 10 min.

Les ingrédients sont :

  • 600 g de steak de boeuf ou de boeuf haché
  • 100 de cèpes
  • 4 échalotes
  • 50g de beurre
  • 5 cl de cognac
  • 3 cuillères à soupe de fond de veau déshydraté
  • 1 cuillère à soupe de poivre vert en grains
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • éventuellement 4 cuillères à soupe de persil plat ciselé
  • sel et poivre

Pèle et hache 3 des échalotes. Faites-les légèrement colorer dans 20 g de  beurre. Verse le cognac sur les échalotes. Porte à ébullition. Mouille avec le fond de veau délayé dans 25 cl d’eau bouillante. Ajoute le poivre vert et sale. Fais bouillir 10 min environ de sorte que la sauce réduise de moitié. Incorpore le reste de beurre dans la sauce en fouettant vivement. Goute et rectifie l’assaisonnement.

Pèle et hache la 4ème échalote. Fais-la également légèrement colorer dans de l’huile d’olive. Ajoute la viande et les cèpes. Sale et poivre. Cuis les steaks environ 4 min sur chaque face.

Sers les steaks nappés de sauce et parsème éventuellement de persil ciselé. Elles ne sont pas présentes sur la photo, mais j’avais accompagné la viande et les cèpes de frites.

17372955_10155353719059928_2049730613_o

Les participants sont les suivants : 1,2,3…Dégustez ! –  Pourquoi je grossisGourmand et BioJeune et affamée – Tout simplement fait maison Fleur de théChachou à la crèmeJ’ai toujours aimé le jaune moutarde Mon Carnet CaféLa cuisine des trois soeursDes Recettes à Gogo – Keskonmangemaman Safrancannellela gourmandise de Violette lacuisinedeblanche – Mes inspirations culinaires Repaire des Ventres faims Chez Papa Rico Les recettes de MélanieCaprices en cuisine

 

« Avant toi » de Jojo Moyes

Il y a quelques semaines, j’ai commencé « Avant toi » et, pour le moment, c’est mon gros coup de cœur de l’année. Je ne connaissais pas Jojo Moyes mais c’est une belle découverte. A la base, je me suis intéressée à cette histoire  en lisant un article sur Emilia Clarck, l’une des actrices figurant dans Game of Thrones. J’adore cette actrice et elle me donne envie de voir le film. C’est le genre d’histoire qui me plait.  Mais, avant de voir le film, je préférais lire le roman.

Les livres de Jojo Moyes sont étiquetés comme des « romans féminins » mais cela ne l’empêche pas d’aborder divers thèmes de société tels que :

  • l’euthanasie ou l’assistance au suicide médicalisé ;
  • les personnes à mobilité réduite, le handicap ;
  • le droit à une vie digne ;
  • la résignation et le dépassement de soi.

Ces sujets sont bien traités. L’auteure n’en fait pas des tonnes mais nous permet de ressentir véritablement la souffrance de Will.

Généralement, tous ces thèmes sont considérés comme tabous et ne sont donc pas suffisamment traités. Mais Jojo Moyes parvient à en parler tout en sachant simultanément faire rire et pleurer ses lecteurs. Le sujet est intense et délicat à la fois. Ce n’est pas juste une histoire d’amour. Elle m’a permis de me poser des questions par rapport aux droits des gens à disposer de leur vie, à l’acceptation ou non de l’incapacité physique ou encore à l’acceptation des choix de l’autre.

Ce que j’ai aimé dans « Avant toi », c’est la façon qu’a l’auteur de nous raconter les histoires de personnes à priori ordinaires et de les faire évoluer de page en page. Elle évolue, grandit, s’affirme et fait des projets. En effet, Lou murit au fur et à mesure de ses expériences, des obstacles et des personnes qu’elle rencontre. Les personnages principaux, Lou et Will, ne sont pas très attachants. Cependant, au contact l’un de l’autre, ils se découvrent, ils font réciproquement ressortir leurs bons côtés.

  • Will a 34 ans, il est tétraplégique. Il n’attend plus rien de la vie mais parvient à être cynique malgré son état.
  • Louisa a 26 et a un petit ami depuis quelques années. Cependant, elle habite encore chez ses parents. Elle ne connait rien de la vie, elle n’est jamais sortie de sa ville. Elle perd son emploi de serveuse et accepte un contrat de 6 mois pour tenir compagnie à  Will et être son aide de vie. C’est une fille ordinaire, simple et naturelle. Elle a parfois un coté un peu cruche mais je trouve ça attendrissant car elle essaye toujours de faire de son mieux.  Lou est poussée dans ses retranchements par Will et elle prend conscience des options qui s’offre à elle dans le futur. Je me suis sentie transportée par la vie et la mission de Lou.

Le jeune homme lui réserve un accueil glacial mais Lou découvre en lui une personne exceptionnelle, brillante, accro aux sensations fortes et aux voyages. Mais depuis son accident, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois devant elle pour le faire changer d’avis. Tout s’oppose entre eux mais une intimité va se créer et changera leur relation et leur vie. Lou est la seule à le voir différemment, à ne pas voir son handicap et le considérer véritablement d’égal à égal.

J’ai un peu moins aimé les clichés sur les riches et les pauvres. Je n’ai pas non plus aimé sa relation avec Patrick. Il la sous-estime et elle subit cette relation plus qu’autre chose, je trouve cela dommage.

Je ne sais pas encore si je vais lire le second tome.

En conclusion, cette lecture est loin de m’avoir laissée indifférente car elle est poignante et inspirante. C’est une belle histoire d’amitié et d’amour avec de forts messages et plein d’émotions ainsi qu’une incroyable leçon de vie. Après tout, les plus belles histoires valent bien qu’on lise quelques pages. Cette histoire m’a fait beaucoup réfléchir sur ma propre vie, mes projets. J’ai envie de sortir ma zone de confort.

Parmi les nombreuses citations du livre, deux ont particulièrement retenu mon attention et m’ont fait réfléchir.

  • « On n’a qu’une vie […]. C’est le devoir de chacun de la vivre aussi intensément que possible. « 
  • « Je n’avais encore jamais compris que la musique avait cette faculté de faire sauter les verrous chez ceux qui l’écoutaient, de les transporter dans des lieux auxquels le compositeur lui-même n’avait pas songé. La musique laisse comme une vibration dans l’air, une rémanence que l’on emporte avec soi. « 

Cet article a été écrit dans le cadre du défi d’écriture du Café des Blogueuses sur Facebook. Voici les 3 blogueuses dont j’apprécie beaucoup le travail :

  • Celui De Mathilde, qui écrit et diffuse des chroniques littéraires : Mathilde Littéraire
  • Celui de Sabine, qui écrit des chroniques lifestyle, pour proposer des méthodes pour organiser et faciliter le quotidien : Bee Organisée
  • Et celui de Marine, qui donne son avis sur des produits de puériculture, du lifestyle, de la cuisine … le tout avec beaucoup d’humour : Mummy Chamallow

 

 

Le gâteau raclette ou la raclette revisitée #battlefood50

Pour les ingrédients, il vous faut :

  • 1kg de pommes de terre précuites en fines tranches
  • environ 240g de viande de grison
  • 300 g de fromage à raclette
  • 15 cl de lait
  • 3 oeufs
  • 120g de farine
  • poivre et sel
  1. Prends un moule à manqué et graisse les contours. J’ai utilisé de l’huile d’olive.
  2. Place les tranches de viande de grison sur le fond du moule ainsi que sur les contours.
  3. Dans un bol, mélange 3 oeufs et la farine. Verse le lait peu à peu en mélangeant pour éviter les grumeaux.
  4. Ajoute les fines tranches de pommes de terres à la préparation. Mélange le tout.
  5. Dispose successivement une couche de pommes de terre, une couche de viande de grison et une couche de fromage à raclette. Pour chaque couche de pommes de terre, poivre et sale.

17273776_10155333109474928_1284613597_o

6. Enfourne le plat 45 min à 180°C.

17273143_10155333109529928_276407538_o

17273755_10155333109554928_892754239_o

J’utilise cette recette pour participer à la Battle food. La marraine de l’édition précédente est Lova de Graine de faim kely ; le nom de la marraine de l’édition en cours est Gabrielle de Petite cuillère et Charentaises. La liste des participants est la suivante :

Battle-food-50

Petite Cuillère et CharentaisesBistro de JennaLe blog de CataPourquoi je grossis – Vite fait… bien cuisinéCuisine 2 sœurs – Une cuisine pour voozenoo – Par faim d’arômes – Keskonmangemaman – Graine de faim kely – Cooking & Co – Ramène la popotte – La cuisine de Blanche – Nathy’s Folies – By Acb 4 you – Cook A Life by Maeva – Boeuf Karotte – Au fil du thym – Visites gourmandes – My Nomad Cuisine – Les recettes de Mélanie – Marmotte cuisine – Click, Cook and Taste! – Double Portion – La médecine passe par la cuisine – Maman pâtisseDes recettes à Gogo – Tout simplement Fait maison – Fleurs de Thé – The Garden of Delights – Karibo Sakafo – Tiny Paper Blog – Grain de sel et gourmandise – Craquounette avenue – Quelques grammes de gourmandise – Les délices de Loulou – Oh la gourmandeEncore un gâteau – Le Repaire des Ventres Faims – Chachou à la crème – Chaud patateLa table de Clara – Les petits plats de Béa – Ma cuisine à moi – Mes instants de gourmandise – Les placards de Lise – The crazy oven – La tendresse en cuisine – Mel en cuisine – La polygraphe – Mes inspirations culinaires

Pavés de boeuf au maroilles

Pour le Catacooking challenge 2, l’un des thèmes était la cuisine provenant du Nord-Pas de Calais. J’ai choisi de préparer un plat à base de maroilles. J’en ai souvent entendu parler, mais je n’ai jamais eu l’occasion ni de gouter ni d’en utiliser dans une préparation.

Ici, j’ai préparé des pavés de bœuf au maroilles.

Prévois 10 min de préparation et 15 min de cuisson.

Pour 2 personnes, 2 pavés de bœuf, 30g de beurre, 250g de maroilles.

Préchauffe le four. Poêle les pavés de bœuf à vif dans 1 cuillère à soupe d’huile d’olive selon la cuisson désirée. Épice selon ta convenance. Place-les dans un plat allant au four et dépose les tranches de maroilles sur chacun d’eux. Le maroilles doit être bien fondu. Poivre et sers aussitôt accompagné de salade et de frites, croquettes, rostis …

17093092_10155293916399928_406368566_o

La blogueuse à l’initiative de ce défi se trouve ici : Le Blog de Cata. #catacookingchallenge02 fevrier

 

Cannellonis à la coppa farcis à la ricotta et aux tomates – #bataillefood43

Pour 4 personnes, prévois une préparation de 20 minutes et une cuisson de 30 minutes.

Les ingrédients sont :

  • 8 plaques à lasagnes
  • 20 tranches de coppa
  • 3 tomates
  • de la ciboulette
  • 250g de ricotta
  • huile d’olive
  • du coulis de tomate
  • sel et poivre
  1. Plonge les plaques de lasagne dans l’eau bouillante. Égoutte-les et étale-les sur une planche à découper.
  2. Coupe les tomates en tout petits dés. Verse la ricotta dans un saladier, ajoute les dés de tomates, de la ciboulette. Ajoute 3 cuillères à soupe de coulis de tomate. Sale, poivre et mélange bien.
  3. Préchauffe le four à 210°C. Verse de l’huile d’olive dans un plat à gratin. Dispose sur chaque feuille de lasagne 2 tranches de coppa. Ensuite, garnis de la préparation à la ricotta. Enroule les feuilles de pâte sur elles-mêmes. Dispose les cannellonis dans le plat. Ajoute l’excédent de sauce par-dessus les cannellonis. Parsème le tout de mozzarella rappée. Enfin, enfourne pour 20 min.

17035942_10155287345829928_2069068219_o

Cette recette a été réalisée dans le cadre de la Bataille food. La créatrice de ce défi tient le blog Le bistrot de Jenna ; le blog de la marraine précédente, Hélène, est Keskonmangemaman? ; enfin, le blog de la marraine actuelle est Maman est Psychomot.

1486299133

Les participants sont :

 

 

Février, le mois des crêpes

20170218_182251.jpg

Février est le mois de la Chandeleur et des crêpes. Samedi dernier, nous avons donc préparé un repas « crêpes ». Pour changer des habituelles crêpes, nous avons ajouté du nesquik à la préparation.

Voici la recette de base pour une dizaine de crêpes.

5 min de préparation, 1h de repos et 2 à 3 min de cuisson par crêpe.

Les ingrédients sont :

  • 250g de farine
  • 50 cl de lait
  • 3 oeufs
  • 40g de beurre fondu
  • du beurre ou de l’huile pour la poêle
  • 1 pincée de sel
  • 3 cuillères à soupe de nesquik

Verse la farine avec le sel dans un saladier. Creuse un puits, ajoute les oeufs un à un en mélangeant entre chaque. Puis incorpore le lait peu à peu ainsi que le beurre fondu tout en fouettant. Enfin, ajoute le nesquik et mélange. Réserve 1h au frigo.

Verse une petite louchée dans une crêpière bien chaude et légèrement beurrée. Répartis la pâte, laisse la cuire jusqu’à ce que les bords se détachent, 1 min environ, puis retourne avec une spatule et laisse cuire 1 à 2 min.

Remarque : s’il reste des grumeaux, mixe quelques instants avec un mixeur plongeant.

Recette réalisée pour le challenge culinaire de Défi cuisine.

 

Gâteau sans farine à l’orange et aux amandes – Vital food

En l’honneur de la Saint Valentin, le magazine Vital food de février a lancé le défi de préparer un gâteau sans gluten.

Pour environ 10 portions, compte 30 min de préparation et 35 min de cuisson. Pour ceux qui suivent le programme de régime Weight Watchers, il faut compter 5 ProPoints par portion.

Voici les ingrédients :

  • 6 oeufs dont les blancs et les jaunes sont séparés
  • 250g de sucre
  • 2 cuillères à thé de zeste d’orange rapé
  • 1 cuillère à thé de vanille
  • 1 pincée de cannelle moulue
  • 500g d’amandes moulues
  • 30 ml de jus d’orange
  • 10g de sucre glace (facultatif)
  • sel
  1. Beurre un moule à charnière et réserve.
  2. Dans un grand bol, bats les jaunes d’œuf, le sucre, le zeste d’orange, la vanille et la cannelle jusqu’à ce que le mélange soit jaune pâle et tombe en longs rubans lorsqu’on soulève les fouets. Incorpore les amandes et le jus d’orange en soulevant délicatement la masse.
  3. Dans un autre bol, à l’aide du batteur électrique, bats les blancs d’œufs en neige jusqu’à ce qu’ils forment des pics fermes en veillant à y ajouter une pincée de sel. A l’aide d’une spatule, incorpore 1/4 des blancs à la préparation des jaunes d’œufs. Ensuite, incorpore le reste des blancs d’œuf en soulevant délicatement la masse jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Verse la pâte dans le moule et lisse le dessus.
  4. Cuis au four préchauffé à 180°C pendant environ 35 minutes. Le dessus doit être doré et ferme au toucher.
  5. Démoule. Saupoudre la gateau refroidi du sucre glace

Remarque : le gâteau peut s’affaisser un peu au centre. Beaucoup de gâteau sans farine ont cette tendance.

16990951_10155278622384928_411281395_o

 

Oeufs cocote forestiers – Foodista Challenge 27

La Foodista Challenge est un défi culinaire créé et initié par Stéphanie de Cuisine moi un Mouton. Cette rencontre mensuelle rassemble les passionnés de cuisine et de pâtisserie, blogueurs ou non-blogueurs, autour d’un thème imposé. Il n’y a rien à gagner mais vous pouvez découvrir de nouveaux blogs et des recettes originales, faire de nouvelles rencontres et également faire connaître votre blog.

foodista challenge

Voici la liste des différentes éditions de la Foodista Challenge : 

 

Pour ces oeufs cocotte forestiers, prévois 15 min de préparation et 15 minutes de cuisson.

Pour 4 personnes, il te faut :

  • 100g de mélange de champignons (en surgelés)
  • 1 échalote
  • des feuilles de persil plat
  • de l’huile d’olive
  • 10 cl de crème liquide
  • 100 g de roquefort
  • 4 oeufs
  • 1 morceau de beurre pour graisser les ramequins
  • sel et poivre
  1. Épluche et émince finement l’échalote.
  2. Hache finement le persil plat.
  3. Dans une poêle, fais revenir les champignons dans un peu d’huile d’olive, à feu vif, pendant 5 min.
  4. Préchauffe le four à 200°C.
  5. Beurre légèrement 4 ramequins. Répartis y les champignons poêlés.
  6. Mélange la crème liquide et le roquefort émietté. Verse cela sur les champignons. Poivre et sale. Casse un œuf dans chaque ramequin en veillant à ne pas abimer le jaune.
  7. Enfourne et laisse cuire 10 minutes environ. Il faut que le blanc soit cuit mais que le jaune reste liquide. La cuisson peut varier cependant selon les fours et le calibre des oeufs.
  8. Sers immédiatement avec des mouillettes de pain grillé à l’ail par exemple et éventuellement une petite salade.

16667622_10155239649314928_703461881_o.jpg

Les participants sont :

Mon Carnet Café – Pourquoi je grossisla tambouille de nonnaCooking & CoDes Recettes À Gogo Petite Cuillère et CharentaisesKeskonmangemamanGourmand et Bio1,2,3…Dégustez !Chachou à la crèmeVite fait … bien cuisinéLa Table de ClaraTout simplement fait maisonLes Recettes de MélanieCuisine 2 SoeursMa Jolie FoodLe repaire des Ventres FaimsChez Papa RicoNathy’s FoliesLa PolygrapheFleurs de ThéOh, la gourmande …

Des iles flottantes aux bonbons – Foodista Challenge

La Foodista Challenge est un défi culinaire créé et initié par Stéphanie de Cuisine moi un Mouton. Cette rencontre mensuelle rassemble les passionnés de cuisine et de pâtisserie, blogueurs ou non-blogueurs, autour d’un thème imposé. Il n’y a rien à gagner mais vous pouvez découvrir de nouveaux blogs et des recettes originales, faire de nouvelles rencontres et également faire connaître votre blog.

foodista challenge

Voici la liste des différentes éditions de la Foodista Challenge : 

Pour ces iles flottantes aux bonbons, pour 4 gourmands, 25 min de préparation et 10 min de cuisson, il te faut :

  • 6 oeufs
  • 50 cl de lait
  • 325 g de sucre en poudre
  • 1 cuillère à café d’eau de fleur d’oranger
  • 12 bonbons nounours gélifiés
  • 1 pincée de sel

Les couts sont estimés à 1.30 euros/personne.

Casse les oeufs en séparant les jaunes des blancs, un à un. Mets les jaunes dans un saladier, ajoute 200 g de sucre en poudre et mélange vigoureusement, pour obtenir une crème blanche. Incorpore le lait en mélangeant bien, puis verse le tout dans une casserole. Fais cuire à feux doux, sans cesser de mélanger, pour obtenir une crème anglaise onctueuse. Laisse-la refroidir dans des bols.

Mets les blancs d’œufs dans un autre saladier. Ajoute le sel et l’eau de fleur d’oranger. Monte-les en neige au batteur. Incorpore 125 sucre et continue à fouetter 2 minutes.

Verse l’équivalent d’une grosse cuillère à soupe d’œuf en neige sur la crème anglaise, dans chaque bol de présentation. Ensuite, dans chaque ile flottante, tu enfonces 3 bonbons nounours.

16734822_10154855561325295_1490554986_o

Les participants sont :

Mon Carnet Café – Pourquoi je grossisla tambouille de nonnaCooking & CoDes Recettes À Gogo Petite Cuillère et CharentaisesKeskonmangemamanGourmand et Bio1,2,3…Dégustez !Chachou à la crèmeVite fait … bien cuisinéLa Table de ClaraTout simplement fait maisonLes Recettes de MélanieCuisine 2 SoeursMa Jolie FoodLe repaire des Ventres FaimsChez Papa RicoNathy’s FoliesLa PolygrapheFleurs de ThéOh, la gourmande …